Héliogravures et autres procédés




Le Mouvement Céleste

Durant une résidence d'artiste à Pékin, j'ai rencontré le mouvement céleste dont parle Tchouang Tseu, un philosophe chinois du IVè siècle avant J.C. que traduit et explique si bien Jean-François Billeter.
La principale idée de Tchouang Tseu à retenir est celle de « régimes d'activité » liés aux deux notions de « céleste » et « humain » dont il semble être l'inventeur.
Afficher/Masquer la suite
Contrairement à la majeur partie des philosophes occidentaux qui depuis Platon séparent le corps de l'esprit, la philosophie chinoise enseigne l'unité du Tout. Selon Tchouang Tseu, l'homme est d'abord un être actif. Cette activité connait différents régimes. Dans certains régimes notre activité est spontanément efficace, dans d'autres elle l'est parfois moins, voire pas du tout.
Le propre de l'être humain est d'être souvent engagé dans des activités qui sont voulues, calculées, intentionnelles et qui souvent mènent à l'échec, alors qu'il existe à coté de l'intelligence de la conscience une intelligence du corps.
L'acte spontané est supérieur à l'acte intentionnel car en mobilisant toutes les capacités qui sont en nous et se pliant de façon naturelle aux exigences du milieu et des circonstances, il échappe aux erreurs de intellect. Un mode d'activité particulièrement fécond qui permet au corps un contrôle intelligent de ses fonctions en libérant la conscience de ses tâches habituelles.

English Text
During an artist residency in Beijing, I met the celestial motion discribe by Zhuangzi, a Chinese philosopher of the fourth century B.C. that translates and explains so well Jean-François Billeter.
The main idea of ​​Zhuangzi to remember is those "systems of activity" related to the two concepts of "heavenly" and "human" of which he seems to be the inventor.
Unlike the major part of Western philosophers since Plato separate the body from the mind, Chinese philosophy teaches the unity of the Whole. According Zhuangzi, man is first an active being. This activity knows various schemes. In some systems our business is spontaneously effective, in others it is sometimes less, if at all. The essence of the human being is often engaged in activities that are required, calculated, intentional and that often lead to failure, while there is next to the intelligence of consciousness the intelligence of body .
The spontaneous act exceeds the intentional acre for mobilizing all capabilities that are in us and folding naturally the demands of the environment and circumstances, escapes the intellect errors. A particularly fruitful activity mode that allows the body intelligent control its functions freeing the conscience of his regular duties.

Après deux semaines de résidence j'ai rencontré ce mouvement céleste, mais pas vraiment là où j'aurai pu m'y attendre.
Afficher/Masquer la suite
En 10 ou 15 ans la ville de Pékin a considérablement changée, et continue de le faire à une vitesse incroyable. Des quartiers entiers de hutongs sont rasés pour laisser place à de gigantesques building d'acier et de verre.
Des secteurs typiquement chinois se transforment en business districts ou shopping centers de luxe à l'architecture spectaculaire et abstraite. Nombre de pékinois sont perplexes, désabusés voire déstabilisés par cette transformation si rapide qu'on la ressent au quotidien.
La ville est comme une entité propre et animée qui après des siècles d'immobilisme, opèrerait sa métamorphose dans un mouvement céleste. Un mouvement que j'ai photographié dans ces grands rectangles de verre.

English Text
After two weeks of residence I met this celestial movement, but not really where I could have expected.
In 10 or 15 years the city of Beijing has changed dramatically, and continues to do so with amazing speed. Entire neighborhoods of hutongs are leveled to make way for gigantic building of steel and glass. Typical Chinese zones become business districts or shopping centers with luxury and spectacular abstract architecture.
Number of Pekineses are confused, disillusioned or even destabilized by this rapid transformation. After centuries of stagnation, the city is like his own, vibrant entity, operating its metamorphosis into a celestial movement. A movement that I photographed in these large rectangles of glass.

Plus tard j'ai rencontré Luna à la campagne. Elle ne mange que des fruits ou légumes crus, elle vit nue tant que cela est possible en pleine symbiose avec son environnement, dans l'unité du Tout.
Afficher/Masquer la suite
Elle voyage comme elle en a envie tant qu'il y a de la nature pas très loin. Elle est en permanence dans l'acte spontané en harmonie avec le milieu et les circonstances qu'elle rencontre. Elle est tellement dans ce mouvement céleste qu'elle en devient parfois transparente.
Elle parle peu, se méfie de la parole et me citait Tchouang Tseu: « Ce que nous entendons ce sont des mots et des sons. Pour leur malheur les gens s'imaginent que ces mots, ces sons leur font saisir la réalité des choses ce qui est une erreur. Mais ils ne s'en rendent pas compte car quand on perçoit on ne parle pas, et quand on parle, on ne perçoit pas. »


English Text
Later I met Luna in the country side. She eats only raw fruits or vegetables, she lives naked as often as possible in full symbiosis with their environment, in the unity of the Whole. She travels as she wants as long as she can find nature not far away. She is constantly in the spontaneous act in harmony with the environment and the circumstances she meets. She is so in this celestial motion that she sometimes becomes transparent.
She's little wary of speech and quoted me Zhuangzi: "What we hear are words and sounds. Unfortunately, people think that these words, these sounds make them understand the reality of things which is a mistake. But they do not realize it because when we perceive we do not speak, and when we speak, we do not perceive. "

Mon Walden

En 1846, le philosophe américain Henri David Thoreau s'interroge sur la révolution industrielle qui émerge alors sur la cote est des Etats Unis et qui bientôt servira de modèle à tout le monde occidental; la société de consommation.
Doit on posséder toujours plus pour être heureux ?
Doit on asservir la nature ou vivre en harmonie avec elle en la respectant ?
Afficher/Masquer la suite
Influencé ou participant au mouvement transcendantaliste engagé par son ami Ralph Emerson, il cherche à atteindre une « conscience première » débarrassée des barrières culturelles morales, sociales ou religieuses fondées sur la séparation de l'homme d'avec la nature.
Dans cet esprit de recherche, les peuples au mode de vie primitif, en particulier les amérindiens, plus proches de la vérité de la Terre, l'intéressent beaucoup. Contrairement à Emerson, il passe de la théorie à la pratique et s'installe dans une cabane qu'il a construite lui-même dans les bois qui bordent l’étang de Walden à quelques kilomètres de sa ville natale de Concord au Massachusetts.
Ne vivant qu'avec le strict nécessaire, il y restera 2 ans et 2 mois et décrira son expérience et ses réflexions dans un livre « Walden; or, Life in the Woods » Publié en 1854, en pleine révolution industrielle, il y dénonce une société qui place l'homme au centre du monde, qui l'asservit au lieu de l'épanouir et qui fait du bonheur un état matériel résultant d’une capacité accrue de consommer et de produire qui conduit l'homme à n'être plus que le forçat de ses propres productions.
«Mais voici que les hommes sont devenus les outils de leurs outils ».
Concepteur de la désobéissance civile, H.D.Thoreau était également poète, excellent botaniste. On peut le considérer comme le premier ethnologue au regard de ses recherches sur les indiens (un siècle avant Levis-Strauss il affirme que des unités mythologiques existent entre les groupes tribaux variés, même au-delà des rives du continent américain). Il a influencé des politiques tels Gandhi, Martin Luther King, John F. Kennedy, et inspiré beaucoup d'écrivains dont L.Tolstoï, Proust, Yeats, Hemmingway, toute la Beat Generation. Sa pensée écologique à non seulement contribué à la naissance de l'idée de parcs nationaux au Etats Unis, elle a influencé l'écologie politique moderne.

Il y a quelques années comme beaucoup d'autres je me suis interrogé sur le sens de mon existence, de mon métier, de mon mode de vie. Pour y réfléchir je me suis retiré plusieurs mois dans une vieille ferme isolée, toute proche d'un étang. C'est au cours de ce séjour que j'ai lu Thoreau dont j'avais entendu parlé de nombreuses fois sans avoir le temps de m'y intéresser. Les similitudes avec ce que je vivais et ressentais, les critiques, les observations, de Thoreau tellement d'actualité 160 ans plus tard m'ont profondément ému.
Le travail que je présente ici est un hommage à Walden et à son auteur. Toutes les photographies ont été réalisées autours de mon refuge et de l'étang voisin. J'y ai introduit un personnage mythique, une Ève à l'âme pure et pas encore corrompue par la civilisation, que Thoreau aurait pu surprendre au cours d'une de ses promenades.

English Text
In 1845, the American philosopher Henry David Thoreau questions about this new ideal emerging on the east coast of the United States and soon serve as a model throughout the Western world, the consumer society.
Do we need to possess always more to be happy ?
Should we enslave nature or live in harmony with it and respect it ?
Influenced or participating in the Transcendentalist movement initiated by his friend Ralph Emerson, it seeks to achieve a "first awareness" freed from moral cultural barriers, social or religious based on the separation of man from nature. In this research he is very interested by people in primitive way of life, especially the Amerindians, closer to the truth of Earth.
Unlike Emerson, he goes from theory to practice and settle in a cabin he built himself in the woods bordering Walden Pond, a few miles from his hometown of Concord, Massachusetts. Only with the bare necessities, he lives there 2 years and 2 months and describe his experience and reflections in a book "Walden, or, Life in the Woods ". Published in 1854, during the industrial revolution, he denounced a society that places man at the center of the world, enslaving him instead of flourish and which makes happiness a physical condition resulting from increased ability to consume and produce leading man to become the slave of his own productions.
" But now men have become the tools of their tools."
Designer of civil disobedience, HD Thoreau was also a poet, an excellent botanist. He can be considered as the first anthropologist in terms of its research on the Indians ( a century before Levis-Strauss he asserts that mythological unities exist among varied tribal groups, even beyond the shores of the American continent ). He influenced politicians like Gandhi, Martin Luther King, John F. Kennedy, and inspired many writers whose L.Tolstoï, Proust, Yeats, Hemmingway, all the Beat Generation. Its ecological thinking not only contributed to the birth of the idea of ​​national parks in the United States, it has influenced modern political ecology.

Few years ago like many others I asked myself about the meaning of my life, my job, my lifestyle. To think about it, I retired several months in an old isolated farm, nearby a pond. During this stay I read Thoreau I had heard about quite often without having the time to look into it. Similarities with what I was living and feeling, critics and observations of Thoreau about the society so relevant 160 years later have touched me deeply.
The work I present here is a tribute to Walden and its author. All photographs were taken goshawks my refuge and nearby pond. I added as a mythical figure, a pure Eve with a soul not yet corrupted by civilization, Thoreau could have surprised during one of his walks.

Rencontres hors du temps

Plus je voyage, plus Il m’apparaît évident que le temps ne s’écoule pas à la même vitesse dans toutes les parties du monde.
J'ai pris conscience de ce changement au cours des missions comme bénévole pour des ONG, et je voulais mettre mes pas dans les traces de ceux des explorateurs et des anthropologues du début du 20e siècle...
Afficher/Masquer la suite
Mes portraits sont d'abord des rencontres. La mise en œuvre longue et fastidieux de la chambre 4x5 inches avec laquelle je les ai réalisés, donne naturellement du temps pour ces rencontres. Un temps qui est encore plus nécessaire dans des environnements et des cultures que je connais peu ou pas du tout.
Le choix d’un film polaroid 55 qui permet de disposer instantanément d’un positif et d’un négatif transforme une rencontre en échange. Je prends une image mais j’offre immédiatement une épreuve de son portrait au sujet et la rencontre peut réellement avoir lieu. L’acte de photographier en est réellement transformé du point de vue du sujet et du mien.
Pour les tirages j’ai choisi l’héliogravure au grain en cours au XIXe siècle jusqu’au début du XXe. J’ajoute au procédé classique des traces de couleurs comme effacées par le temps alors que les prises de vues sont contemporaines.

English Text
The more I travel, the more it seems clear that time does not flow at the same speed in all parts of the world. I became aware of this gap during my assignments as volunteer for NGOs, and I wanted to put my feet into the footsteps of those explorers and anthropologists from the early 20th century...
My portraits are primarily meetings. The implementation of the long and tedious 4x5 inches with which I realized them, naturally gives time for these meetings. Time which is even more necessary in environments and cultures that I hardly know little or not at all.
The choice of a 55 polaroid film which can instantly have a positive and a negative transforms a meeting in exchange. I take a picture, but I offer an immediate print and the exchange can actually take place. The act of photographing is transformed from the perspective of the subject and mine.
For prints I chose the technique of heliography (photogravure on copper), used during the nineteenth century to the early twentieth century. I added from the conventional method traces of colors as erased by time although shooting are contemporary.

Apparences